Team Lead, Community Health Governance- Mali NGO Vacancy | UNGO Jobs

Job Title: Team Lead, Community Health Governance- Mali

Country: Mali
Organization: Clinton Health Access Initiative
Closing date: 4 Feb 2022

Overview

The Clinton Health Access Initiative, Inc. (CHAI) is an international NGO whose mission is to save lives and reduce morbidity and mortality in low- and middle-income countries. Based in more than 30 countries (primarily in Asia and Africa), the organization implements programs to build the capacity of governments and the private sector to improve health system performance. These programs focus on health financing, primary health care, infectious and non-communicable diseases, maternal and child health, and universal health coverage.

Context

Since 2018, CHAI has been working closely with Mali’s Ministry of Health and Social Development on the design, budgeting, and implementation of health system strengthening projects funded by GAVI and the Global Fund, particularly on the renovation, accreditation, and governance components of Community Health Centers (CSCom).

In Mali, community health centres form the main front line of the health system and are the first point of contact for most patients seeking care. Despite this, the quality of care offered in many of these health facilities is deficient.

Good governance practices coupled with good management of community health facilities are essential to providing quality care. However, many Community Health Associations (ASACO) are not fulfilling their basic functions: only 35% of ASACO meet the recommended female involvement in the board of directors, and 84% of ASACO are considered “non-functional” as they do not hold regular board meetings. Many of the actors responsible for the governance of the CSCOM have little or no specialized training and do not have the tools to do their work effectively and transparently. On the other hand, some of the ASACO have found innovative ways to engage the community and invest in the quality of care provided, and these ideas should serve as inspiration and be scaled up.

About the position

CHAI is seeking a Team Lead to lead a project to improve quality primary health care in Mali, specifically targeting the strengthening of the management and governance of ASACO and CSCOM.

The Team Lead will work closely with key decision makers in the Ministry of Health and Social Development, as well as its partners, to develop a rigorous in-depth analysis plan to identify bottlenecks and a process for accompanying targeted activities to address them. The objective is to have a tangible impact on the management and governance of health facilities at the community level and to generate knowledge.

The successful candidate will be supervised by the CHAI Country Manager for Mali and will work closely with the Global Fund/GAVI Health System Strengthening Implementation Unit (UMRSS) and other CHAI colleagues and teams in Mali and internationally. As CHAI’s programs are relatively new in Mali, the Team Lead will need to be entrepreneurial, comfortable operating in an environment where everything is not defined and will play a key role in the development of future projects around health system strengthening.

CHAI is seeking a Team Lead with experience in public health in Africa/Mali, as well as management experience and strong analytical skills to provide quality technical support to the Ministry of Health and Social Development. The Team Lead will be based in Bamako and will interact with key government actors, donors, and the rest of the local and international community in Mali. This person must therefore be fluent in French and have excellent communication and interpersonal skills with senior ministry and government actors. This person must be able to work independently with minimal supervision and have a strong commitment to excellence with a keen eye for detail.

La Clinton Health Access Initiative, Inc. (CHAI) est une ONG internationale qui a pour mission de sauver des vies et de réduire la morbi/mortalité dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Basée dans plus de 30 pays (principalement d’Asie et d’Afrique), l’organisation met en œuvre des programmes visant à renforcer les capacités des gouvernements et du secteur privé afin d’améliorer la performance des systèmes de santé. Ces programmes sont axés essentiellement sur le financement de la santé, les soins de santé primaires, les maladies infectieuses et non transmissibles, la santé maternelle et infantile, et la couverture sanitaire universelle.

Depuis 2018, CHAI travaille en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé et du Développement Social du Mali sur la conception, la budgétisation et la mise en œuvre des projets de renforcement du système de santé financés par GAVI et le Fonds Mondial, particulièrement sur les composantes rénovation, accréditation et gouvernance des Centres de Santé Communautaires (CSCom).

Contexte

Au Mali, les centres de santé communautaires (CSCom) forment le principal front du système de santé et sont le premier point de contact pour la majorité des malades à la recherche de soins. Malgré cela, la qualité des soins offerte dans de nombreuses de ces structures de santé est déficiente.

Des bonnes pratiques de gouvernance associées à une bonne gestion des établissements de santé communautaires sont essentiels pour fournir des soins de qualité. Cependant de nombreuses Associations de Santé Communautaire (ASACO) ne remplissent pas leurs fonctions fondamentales : seulement 35 % des ASACO respectent l’implication féminine recommandée dans le conseil d’administration, et 84% des ASACO sont considérées « non fonctionnelles » puisqu’elles ne tiennent pas des réunions régulières de leur conseil d’administration. De nombreux acteurs responsables pour la gouvernance des ASACO ont peu ou pas de formation spécialisée et ne disposent pas des outils pour effectuer leur travail efficacement de façon transparente. D’un autre côté, certaines ASACO ont trouvé des façons innovantes d’impliquer la communauté et à investir dans la qualité des soins offerts, et ces idées devraient servir d’inspiration et être mises à échelle.

A propos du poste

CHAI recherche un(e) Chargé(e) projet – Gouvernance santé communautaire, pour mener un projet d’amélioration des soins de santé primaire de qualité au Mali, ciblant spécifiquement le renforcement de la gestion et la gouvernance des ASACO et CSCOM.

Le/la chargé(e) de projet travaillera en étroite collaboration avec des décideurs clés du Ministère de la Santé et du Développement Social, ainsi que ses partenaires, pour développer un plan d’analyse approfondi rigoureux pour identifier les goulots d’étranglement et un processus d’accompagnement d’activités ciblées pour les adresser. L’objectif est d’avoir un impact tangible sur la gestion et la gouvernance des structures de santé au niveau communautaire et de générer des connaissances.

Le/la candidat(e) sélectionné(e) sera supervisé(e) par le coordonnateur pays de CHAI et travaillera en étroite collaboration avec l’Unité de Mise en Œuvre de Renforcement du Système de Santé (UMRSS) du Fonds Mondial / GAVI et les autres collègues et équipes de CHAI au niveau du Mali et à international. Les programmes de CHAI étant relativement nouveaux au Mali, le/la chargé(e) de projet devra avoir un esprit entrepreneurial, être à l’aise à opérer dans un environnement où tout n’est pas défini, et jouera un rôle clé dans l’élaboration de futurs projets autour du renforcement du système de santé.

CHAI recherche un/une chargé(e) de projet ayant une expérience en santé publique en Afrique/Mali, ainsi qu’une expérience de gestion et des capacités d’analyse poussées pour fournir un appui technique de qualité au Ministère de la Santé et du Développement Social. Le/la chargé(e) de projet sera basé(e) à Bamako et interagira avec les principaux acteurs du gouvernement, les bailleurs de fonds, et le reste de la communauté locale et internationale au Mali. Il/elle doit donc parler couramment le français et avoir d’excellentes compétences en matière de communication, de relationnel avec des acteurs séniors au niveau du ministère et du gouvernement. Il/elle doit être capable de travailler de manière indépendante avec un minimum de supervision et avoir un engagement fort pour l’excellence avec un sens aigu du détail.

Responsibilities

The Team Lead will support the government in the implementation of a project to strengthen the management and governance of ASACO and CSCOM. The specific activities will be defined in collaboration with the Ministry of Health and Social Development and may include the following elements:

  • Carry out an in-depth diagnosis of the CSCom/ ASACO, in order to identify bottlenecks in terms of administrative and financial management and governance, and their root causes (develop a protocol and validated tools; train, deploy and supervise a team to carry out the data collection; analyses the data and disseminate the results in a participatory manner with the actors concerned).
  • Based on the results and recommendations of this analysis, refine, and contextualize the training modules available on the management and governance of the CSCom / ASACOs, and conduct targeted training with key personnel of the structures.
  • Accompany the CSCom/ASACO in a process of identification, prioritization and planning of activities aimed at strengthening their management and governance through the development of micro-plans, and produce recommendations aimed at the operational and strategic level to the Ministry of Health.
  • Monitor the implementation of the micro-plans and other tools/recommendations from the process and then conduct an impact analysis (post-intervention data collection) to extract lessons and learnings, and to iteratively adapt the process.
  • Advise the government on options for scaling up a strategy to strengthen management and governance at the primary health care level, or integrating the scheme with other ongoing efforts (e.g., accreditation) in line with national priorities
  • Develop and carry out the scope of CHAI’s support to the MOH for strengthening primary health care in line with government priorities and evolving MOH support needs, including exploring opportunities between the MOH and selected donors/technical partners.
  • Act as a key advisor to government stakeholders on primary health care strengthening issues and ensure continuous information sharing with the UMRSS team (renovation, accreditation, CHW, etc.) and with partners working on the theme.
  • Other potential duties as assigned by the supervisor.

Le/la chargé(e) de projet appuiera le gouvernement dans la mise en place d’un projet de renforcement de la gestion et la gouvernance des ASACO et CSCOM. Les activités spécifiques seront à définir en collaboration avec le ministère de la Santé et du Développement Social et pourront inclure les éléments suivants :

  • Effectuer un diagnostic approfondi des CSCom/ ASACO, afin d’identifier les goulots d’étranglement en termes de gestion administrative et financière et de gouvernance, et leurs causes profondes (développer un protocole et des outils validés ; former, déployer et superviser une équipe pour faire la collecte ; analyser les données et disséminer les résultats de façon participative avec les acteurs concernés).
  • Sur la base des résultats et recommandations issus de cette analyse, affiner et contextualiser les modules de formations disponibles sur la gestion et la gouvernance des CSCom / ASACO, et mener des formations ciblées avec le personnel clés des structures.
  • Accompagner les CSCom/ASACO dans un processus d’identification, priorisation et planification d’activités visant à renforcer leur gestion et gouvernance à travers l’élaboration de micro-plans, et produire des recommandations visant l’échelle opérationnel et stratégique au Ministère de la santé.
  • Assurer un suivi de la mise en œuvre des micro-plans et autres outils/recommandations issues du processus puis effectuer une analyse d’impact (collecte de données post-intervention) afin d’extraire des leçons et apprentissages, et pour adapter le processus de façon itérative.
  • Conseiller le gouvernement sur des possibilités de mise à l’échelle d’une stratégie de renforcement de la gestion et de la gouvernance au niveau des soins de santé primaires, ou d’intégration du dispositif avec d’autres efforts en cours (e.g., accréditation) en lien avec les priorités nationales.
  • Elaborer et mener à bien les champs d’activités de l’appui de CHAI au Ministère de la santé pour le renforcement des soins de santé primaires selon les priorités gouvernementales et l’évolution des besoins d’appui du Ministère de la santé, incluant l’exploration de certaines opportunités entre le ministère de la santé et certains bailleurs/partenaires techniques.
  • Agir en tant que conseiller clé auprès des parties prenantes du gouvernement sur les problématiques de renforcement des soins de santé primaires, et assurer un partage continu d’information avec l’équipe de l’UMRSS (rénovation, accréditation, ASC, etc.) et avec les partenaires qui travaillent sur la thématique.
  • Autres tâches potentielles assignées par le superviseur.**Qualifications**

  • A Master’s degree with at least 5-7 years of experience in a demanding environment, ideally in public health, including strategy consulting or management of complex technical projects, with increasing levels of responsibility and leadership.

    • Experience in training/research/capacity building, particularly focused on action research and development of pedagogical training modules or quality improvement is an asset.
  • Excellent organizational and management skills, including time management and project management. Ability to multi-task and prioritize and manage projects under pressure.

  • Strong quantitative analytical skills and the ability to analyze systems holistically.

  • Strong presentation and writing skills, including proficiency in MS Excel, Power Point and Word.

  • Previous experience in public health in Sub-Saharan Africa. Experience in primary and community health is preferred.

  • Excellent relationship management skills, including experience in developing and managing government relationships.

  • Self-starter with proven experience in launching new projects or initiatives and a strong analytical mind.

  • Strong ability to build consensus among diverse multi-stakeholder groups and ability to work in a multi-cultural environment.

  • A strong work ethic, humility, integrity.

  • A strong command of French (written and oral) and a minimum level of intermediate English. Knowledge of Bambara or other local languages is an advantage.

  • Ability and willingness to travel domestically.

  • Un Master avec au moins 5-7 ans d’expérience dans un environnement exigeant, idéalement en santé publique, y compris dans le conseil en stratégie ou la gestion de projets techniques complexes, avec des niveaux de responsabilité et de leadership croissants ;

    • Expériences en formation/recherche/renforcement des capacités, particulièrement axée sur la recherche action et le développement de modules pédagogiques de formation ou de l’amélioration de la qualité sont un atout ;
  • D’excellentes compétences en matière d’organisation et de gestion, notamment en ce qui concerne la gestion du temps et la gestion de projets. Une capacité à gérer plusieurs tâches simultanément et à établir des priorités et gérer des projets sous pression ;

  • De solides compétences d’analyse quantitatives ainsi qu’une capacité à analyser les systèmes de manière holistique

  • De solides compétences de présentation et de rédaction, y compris une bonne maîtrise de MS Excel, Power Point et de Word.

  • Des expériences passées dans la santé publique en Afrique Sub-saharienne. Des expériences au niveau de la santé primaire et communautaire sont préférables ;

  • D’excellentes compétences en matière de gestion des relations, y compris une expérience dans le développement et la gestion de relations gouvernementales ;

  • Autodidacte avec une expérience confirmée dans le lancement de nouveaux projets ou initiatives et un fort esprit d’analyse ;

  • Une forte capacité à établir un consensus entre des groupes multipartites divers et une capacité à travailler dans un environnement multiculturel ;

  • Une solide éthique de travail, d’humilité, d’intégrité ;

  • Une maîtrise forte du français (écrit et oral) et un niveau d’anglais intermédiaire au minimum. La connaissance du bambara ou d’autres langues locales est un avantage.

  • Capacité et volonté de voyager à l’intérieur du pays.

#jobreference3 #region4

PI160049491

Apply Here

How to apply:

Apply Here