Grade: P4  

No. du poste: KINSHASA/DC/P/2022/01
Date de publication: 18 Avril 2022
Date de clôture (minuit, heure de Genève): 08 Mai 2022

 

Job ID: 7847 
Départment: BR-Afrique 
Unité: BP-Kinshasa 
Lieu d’affectation: Kinshasa   
Type de contrat: Durée déterminée 

Durée du contract: 12 MOIS 

 

Selon l’Article 4.2 (e) du Statut du personnel, le pourvoi des postes vacants dans les projets de coopération technique n’est pas régi dans le cadre de l’Annexe I du Statut du personnel et se fait par choix direct du Directeur général.

 

Dans le but de s’assurer que la sélection directe pour pourvoir le poste vacant est fondée sur le meilleur processus décisionnel possible, le BIT invite les candidats intéressés à soumettre leur candidature en ligne avant la date indiquée ci-dessus.

 

Les nominations avec des contrats de coopération technique ne confèrent pas le droit à une carrière au BIT ni à un renouvellement automatique de contrat ou une conversion pour un engagement d’une autre nature au sein de l’Organisation. Un an de contrat à durée déterminée sera accordé. Par ailleurs, les prolongations de contrats de coopération technique sont conditionnées notamment aux éléments suivants: la disponibilité des fonds, la continuité du besoin des fonctions exercées et des services et une conduite satisfaisants.

 

Peuvent soumettre leur candidature:

 

Les candidats/tes internes, en accord avec les paragraphes 31 et 32 de l’Annexe I du statut du Personnel.
Les candidats/tes externes.

 

Le BIT attache une grande importance à la diversité parmi son personnel et accueille favorablement les candidatures de femmes qualifiées. Nous encourageons aussi celles de personnes handicapées. Si vous ne pouvez pas remplir notre formulaire de candidature en ligne en raison d’un handicap, veuillez envoyer un courriel à ilojobs@ilo.org.

Introduction

Le Bureau de pays de l’OIT pour la République démocratique du Congo, l’Angola, la République centrafricaine, le Congo, le Gabon et le Tchad, représente l’OIT en République Démocratique du Congo (RDC).

Malgré d’importants progrès dans l’extension de la protection sociale dans de nombreuses régions du monde, le droit humain à la sécurité sociale n’est toujours pas une réalité pour la majeure partie de la population. Seulement 17,4% de la population de l’Afrique est couverte par au moins une prestation de protection sociale en espèces, laissant plus de 80% – en grande majorité les travailleurs et travailleuses de l’économie informelle et leurs familles – sans protection aucune. En termes de couverture santé, plus de 75 % de la population est exclue du droit à la protection de la santé. 

Pour répondre et contribuer à cette situation, l’Organisation internationale du Travail (OIT) a mis en place un programme multi-donateurs pour appuyer la mise en œuvre de la 2e phase du Programme-phare de l’OIT sur la mise en place de socles de protection sociale pour tous. Ce programme, lancé fin 2021, appuie actuellement la RDC, le Rwanda et le Burundi – la Région des Grands Lacs – et a pour objectif le renforcement de la protection sociale universelle. Les trois composantes nationales (RDC, Burundi et Rwanda) sont complétées par une composante régionale et globale, qui visera à étendre les effets du projet au-delà des trois pays initiaux, en favorisant des partenariats et des transferts de connaissances et d’expériences globaux et régionaux. 

En RDC, la grande majorité de la population ne bénéficie d’aucune protection sociale. La protection sociale et son extension, en particulier l’extension de la protection sociale en santé ont été placées au centre des politiques et programmes qui constituent le cadre de développement social. Une politique nationale de protection sociale a été adoptée en 2017 visant à la construction progressive d’un socle national de protection sociale. Par ailleurs, le nouveau chef de l’État a mis en place un Programme 2019-2023 qui comprend quatre axes stratégiques déclinés en 20 piliers, dont le neuvième est “la mise en œuvre de la couverture santé universelle”. Un plan stratégique a été élaboré et adopté pour guider la mise en œuvre d’un système de couverture sanitaire universelle. Il est structuré autour de cinq axes. Un Conseil national été créé par l’ordonnance n°21/032 du 1er juin 2021. Un processus de dialogue technique a débuté en septembre 2021 afin de parvenir à un consensus pour avancer dans la mise en œuvre d’un tel système. 

 

Description longue

Le projet de la RC contribuera au renforcement des acteurs pour une mise en oeuvre efficace des regimes de protection sociale, de leurs financements et facilitera la coordination et le consensus sur couverture maladie universelle et les bases du Fonds de solidarité pour la santé.

Au niveau régional le programme prévoit le développement et le partage de connaissances en matière de financement de la protection sociale et un renforcement des capacités pour bâtir des systèmes de collecte et compilation de statistiques nationales sur la protection sociale. 

Le programme, d’une durée de 24 mois, sera mis en œuvre de manière conjointe et en constante coordination entre le Bureau de pays de l’OIT en RDC (pour la composante RDC et la composante régionale), le Bureau de pays de l’OIT à Dar es Salaam (pour les composantes Rwanda et Burundi), et par le Département de la protection sociale de l’OIT (SOCPRO) à Genève.

L’OIT cherche à recruter un/e Chef/fe de Projet en protection sociale pour assurer la mise en œuvre du programme au niveau de la RDC et pour la composante régionale.

Description longue

Le poste est basé à Kinshasa, en RDC, sous la supervision du Bureau de l’Organisation internationale du Travail (OIT) pour la République démocratique du Congo, l’Angola, la République centrafricaine, le Congo, le Gabon et le Tchad.

Sous la responsabilité du Directeur du BP-Kinshasa et de l’Equipe technique du Travail Décent à Yaoundé, le/la Chef/fe de Projet chargera de la gestion et du suivi quotidien des activités du projet en RDC, en étroite coordination avec le Spécialiste de la Protection sociale et le département de Protection sociale à Genève (SOCPRO). Il(elle) supervisera par conséquent l’équipe nationale du projet en RDC. Il(elle) sera également responsable de la composante régionale du projet.  

Le/la Chef/fe de Projet travaillera en étroite collaboration avec le Bureau de pays de l’OIT à Dar es Salaam (pour la composante régionale qui touche le Rwanda et le Burundi.

Fonctions et responsabilités essentielles

1.    Diriger, coordonner et superviser la mise en œuvre du programme en étroite collaboration avec tous les intervenants et en particulier en assurant une étroite liaison avec d’autres partenaires au développement et en particulier ENABEL ;
2.    Elaborer le plan de travail du projet pour les composantes RDC et régionales, en assurer la mise en œuvre, le suivi, l’évaluation et l’élaboration des rapports sur les activités du programme et les résultats ; y compris, élaborer les termes de référence des consultants et sous-traitants et superviser la mise en œuvre des prestations de collaboration extérieure selon les standards du BIT et en lien avec les résultats du projet ;
3.    Entretenir des rapports étroits avec les mandants, identifier les besoins, organiser des consultations nationales en lien avec les activités du projet et des activités de formation et sensibilisation aux fins de renforcer leurs capacités en matière de protection sociale et protection sociale en santé ; 
4.    Fournir des services de conseils techniques et conduire les études et travaux requis pour atteindre les résultats prévus par le projet ; notamment, mais pas exclusivement, en ce qui concerne l’identification d’options de financement pour la protection sociale et la mise en œuvre du Fonds de Solidarité Santé ;
5.    Identifier des mécanismes et mesures d’articulation entre la protection sociale, la couverture santé universelle, la formalisation de l’économie et appuyer leur conception et mise en œuvre ;
6.    Identifier des mécanismes et mesures permettant le renforcement de la gouvernance administrative des régimes de protection sociale existants et des capacités statistiques nationales en matière de protection sociale ;  
7.    Mener des actions de plaidoyer et appuyer l’identification de sources de financement en vue d’accroitre les investissements du gouvernement en matière de protection sociale ; promouvoir un appui financier accru de la part des bailleurs de fonds internationaux, en lien avec la nécessité d’une solidarité mondiale renforcée pour la protection sociale ; participer et contribuer techniquement aux dialogues nationaux sur les priorités de financement en matière de protection sociale, en particulier sur la protection sociale en santé – assurance et assistance sociale en matière de santé, financement de la santé ;
 

section facultatif (si besoin)

8.    S’assurer de la production des rapports d’avancement du programme en relation avec le cadre de programmation et de suivi des résultats du BIT, mettant en évidence la contribution du projet aux indicateurs pertinents du Programme et Budget 2022-23 de l’OIT, aux Résultats du Programme par Pays du Travail Décent, le Plan Cadre des Nations Unies pour le Développement Durable, le Programme phare mondial pour les socles de protection sociale ; ceci comporte la préparation des rapports périodiques d’avancement, de rapports de résultats et d’impact et d’exécution technique et financière du projet ; ceci comporte également la préparation de notes sur la contribution du projet au développement de la protection sociale et son extension aux travailleurs de l’économie informelle et leurs familles en lien avec les principes directeurs de la Recommandation No202 sur les socles de protection sociale ;
9.    Faciliter la coordination et l’échange d’expériences entre les pays bénéficiaires du projet, documenter l’expérience de la RDC et alimenter la banque de connaissances des projets de coopérations technique du BIT et gérer le personnel et les ressources du projet en conformité avec les règles et procédures de l’OIT ;
10.    Placer le BIT comme un partenaire clé de la protection sociale au sein des agences des Nations unies et autres partenaires en RDC, notamment dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Cadre des Nations Unies pour le Développement Durable et d’interventions et projets communs notamment dans le cadre de l’Accélérateur Mondial sur l’Emploi et la Protection Sociale, et agir en tant que Personne Focale pour la RDC sur les questions de protection sociale en santé au sein des réseaux dont l’OIT est membre, dont le réseau Providing for Health (P4H) (rôle de coordination et soutien d’activités conjointes) ; 
11.    Assurer la visibilité des activités du programme et communiquer activement sur les résultats du projet, ainsi que l’importance du mandat de l’OIT pour promouvoir une protection sociale universelle et l’atteinte des cibles pertinentes des ODD, aux niveaux national, régional et mondial ; 
12.    Mener toute autre mission et tâche assignées par la Direction, y compris prendre des initiatives visant la mobilisation des ressources pour le Programme phare mondial sur les socles de protection sociale, que cela soit pour renforcer le portefeuille de coopération technique en RDC ou au niveau régional ; initier l’élaboration des propositions de projets à cet effet ; identifier et contacter les partenaires potentiels.

 

Formation

Diplôme universitaire supérieur en santé publique, économie, sciences sociales, ou dans un domaine connexe.

Expérience

Au moins sept ans d’expérience dans la gestion d’activités de coopération au développement, dont au moins trois ans au niveau international. Cela inclut une expérience de terrain dans un rôle de direction pour la mise en œuvre de projets, de préférence dans les domaines de la sécurité sociale et de la protection sociale, en particulier assurance santé, assistance sociale en matière de santé et financement de la santé. Expérience avérée de la gestion, de préférence au sein de l’OIT ou d’une agence des Nations unies, avec des connaissances et une expérience solide dans tous les aspects du cycle de projet, à savoir la conception, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation. Expérience avérée dans la création de partenariats et de réseaux, ainsi que dans la collecte de fonds, la mobilisation de ressources et les relations avec les donateurs.  
Le/la candidat/e doit avoir au moins trois ans d’expérience avérée à des postes de direction dans le domaine technique de la sécurité sociale et de la protection sociale.
Une bonne connaissance des politiques et procédures de l’OIT, y compris une expérience de travail avec des fonctionnaires des ministères du travail et/ou de l’éducation, serait un avantage.

Langues

Excellente maîtrise du français. Bonne connaissance d’anglais est un atout.

Compétences

–    Capacité technique dans la conception et mise en œuvre des politiques de protection sociale et en particulier de la protection sociale en santé ;
–    Aptitude à définir et communiquer des objectifs stratégiques clairs, compatibles avec les objectifs du projet, et à concevoir et synthétiser des stratégies pour l’extension de la protection sociale ;
–    Capacité démontrée à initier et à mettre en œuvre des programmes et des activités de coopération au développement avec les mandants de l’OIT et les ONG, y compris des compétences en matière de négociation avec les gouvernements, les partenaires sociaux et à mobiliser le soutien des organismes donateurs internationaux et à fournir des services de qualité ;
–    Bonne connaissance des défis et des opportunités de la RDC doublée d’une capacité de défendre et de fournir des conseils en matière d’extension de la protection sociale dans des pays avec un contexte similaire à celui de la RDC ;
–    Capacité à élaborer du matériel de formation, des plans d’action alternatifs, des propositions de projets, des politiques, des questions de procédure et à les présenter lors de réunions de haut niveau ;
–    Capacité à promouvoir le partage des connaissances et la culture de l’apprentissage au sein du bureau, et à orienter et guider les autres pour atteindre les objectifs au niveau individuel et collectif ;
–    Capacité démontrée à initier des processus complexes de dialogue et de négociation avec les mandants de l’OIT et les partenaires sociaux et les partenaires techniques et financiers.
–    Capacité avérée à assumer toutes les responsabilités, à agir avec intégrité et transparence en respectant les normes sociales, éthiques et organisationnelles, et à respecter tous les engagements dans le respect des délais, des coûts et des normes de qualité prescrits ;
–    Solide expérience dans la mobilisation de ressources et la préparation de projets de coopération pour le développement technique ; 
–    Capacité prouvée à intégrer l’analyse de genre et des personnes vivant avec un handicap dans la mise en œuvre du projet ;
–    Solides compétences en communication écrite et verbale, notamment capacité à rédiger des rapports précis à l’attention des décideurs et à créer des réseaux pour obtenir une coopération avec des partenaires 

Qualifications requises

–    Capacité à maintenir son efficacité en cas de changements majeurs dans les tâches ou l’environnement de travail, et à s’adapter efficacement aux nouvelles structures, processus, exigences ou cultures de travail ;
–    Excellentes compétences en matière de leadership, capacité à travailler efficacement en équipe et excellentes compétences interpersonnelles et sous pression ;
–    Capacité à travailler de manière autonome avec un minimum de supervision des supérieurs hiérarchiques ;
–    Capacité à travailler dans un environnement multiculturel et à assurer une collaboration à distance notamment par le biais des nouveaux outils de l’information et de la communication, y compris un contexte COVID-19 ;
–    Bonnes connaissances de logiciels usuels de bureautique (Word, Excel, PowerPoint) et de communications (internet et courrier électronique).

 

Conditions d’emploi

Tout engagement et/ou prolongation de contrat est soumise au Statut du personnel et autres règles internes en vigueur. Toute offre d’emploi du BIT est subordonnée à la certification par le/la Conseiller/ère médical(e) du BIT selon laquelle l’intéressé est médicalement apte à remplir les exigences inhérentes et spécifiques du poste offert. Afin de confirmer une offre du BIT, le/a candidat(e) retenu(e) devra subir un examen médical.
Les prolongations de contrats de coopération technique sont conditionnées notamment aux éléments suivants: la disponibilité des fonds, la continuité du besoin des fonctions exercées et des services et une conduite satisfaisants.

Pour plus d’informations sur les conditions d’emploi, veuillez consulter: http://ilo.plateau.com/icontent/CUSTOM/ilo/HRD_PMDOCS/Emp_Conds_FR.pdf.

 

Processus de recrutement

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir un formulaire de demande en ligne. Pour se faire, veuillez vous rendre sur le site e-Recruitment du BIT, ILO Jobs, à l’adresse suivante : https://jobs.ilo.org/?locale=fr_FR. Le système fournit les instructions nécessaires afin de faciliter la procédure de demande en ligne.

Les candidats seront contactés directement s’ils/elles sont sélectionné(e)s pour un test écrit et / ou un entretien.

En fonction de la localisation et de la disponibilité des candidats, des assesseurs et des membres des jurys d’entretien, le BIT se réserve le droit d’utiliser des technologies de communication comme Skype, la vidéo ou la téléconférence, l’email, etc afin de procéder à l’évaluation des candidats au cours des différentes étapes du processus de recrutement, y compris le centre d’évaluation, les tests techniques ou les entretiens.

 

Alerte à la fraude

Le BIT ne facture aucun frais à aucun moment du processus de recrutement, que ce soit au moment de postuler, pour l’entretien, la procédure de recrutement proprement dite ou la formation. Les messages émanant d’addresses email différentes de celles du BIT – ilo@.org – ne doivent en aucun cas être considérées. En outre, le BIT n’a pas besoin et ne demande pas de connaître les informations relatives au compte bancaire du postulant.

Categories: NGO Jobs